All Posts from November, 2015

Les confitures

November 17th, 2015 | By Michele Pili in Parco San Marco | No Comments »

Pots de confitureDepuis la préhistoire, l’homme a cherché à se protéger de la famine en préservant la nourriture, en particulier la viande d´animaux chassés, avec la seule méthode possible : le séchage.
La découverte du feu a apporté de nouvelles techniques telles que le fumage et les méthodes de salage encore utilisés pour stocker la viande.
La conservation des fruits et légumes se fait par séchage au soleil ou près d’un feu.

Bien vite, la conservation en saumure et celle au vinaigre s´imposent et seulement après des millénaires est venue la conservation par le sucre.

Nicolas Appert La conservation en pot faite maison est une pratique qui n’a que deux siècles et ce fut, en 1795, le Français Nicolas Appert le premier à découvrir la méthode pour conserver les aliments dans des boîtes métalliques ou des pots en verre hermétiquement fermés, empêchant ainsi la fermentation et par conséquent la décomposition des matières organiques.

Aujourd’hui la production industrielle fabrique ses pots de confitures en utilisant uniquement la méthode du sous-vide avec double stérilisation: cette technique, exécutable également pour un usage domestique, empêche la croissance des moisissures.

L’addition de petites quantités de pectine réduit considérablement le temps nécessaire pour obtenir la densification, amenant la cuisson d´heures à quelques minutes; c´est pour cette raison, qu´elle est couramment utilisée dans la production industrielle, mais peut facilement être obtenue pour une utilisation domestique. La confiture est donc mise (bouillante) dans des pots, immédiatement bouchés et placés face vers le bas, jusqu’à refroidissement (cette opération sert à stériliser, avec la chaleur du composé, aussi la partie intérieure du bouchon, pour éviter la formation de moisissures). La petite quantité d’air restant dans le pot, pendant le refroidissement, réduit en volume, puis le sous-vide est formé.

Le botulisme ne peut cependant pas se développer dans la confiture ni dans la marmellade, car la teneur en sucre est mortelle pour cette bactérie anaérobie ; la contamination par le botulisme dans les aliments sont souvent trouvés dans les marinades. Le sucre ou le miel représente environ 40-50% du poids total: la confiture est essentiellement moitié sucre – moitié  fruits.

Confitures, gelées et marmelades

Les marmelades sont préparées à partir de fruits, entiers ou en gros morceaux.

Les confitures sont fabriquées avec des agrumes hachées ou passés à l’usine après une première cuisson.

Les gélatines sont obtenues seulement avec le jus de fruits filtré partiellement bouillis et a ensuite fait
bouillir avec du sucre.

 

Confiture de kiwiConfiture de kiwiIngrédients:

2 kg de kiwi (de mûrs et fermes)

2,1 kg de pommes propres

1 citron juteux non traité

800 g de sucre

1 cuillère à soupe de Gin

Par ailleurs …

Impression d’étiquettes – confitures sucrées

Règles pour les conserves sucrées
Préparation :

Laver soigneusement le citron en le brossant sous l’eau courante et le sécher. Avec un éplucheur, enlever la pelure (sans la partie blanche) et la couper en fines lamelles.

Peler le kiwi, le monder et le trancher. Presser le citron. Peler les pommes, retirez le coeur et les graines et émincer. Arroser immédiatement avec le jus de citron pour éviter que la pomme s´oxyde.

Mettre les fruits dans un bol en alternant les couches, avec le sucre et le zeste de citron et laisser macérer, recouverts d’un film, pendant quelques heures. Transvaser les fruits dans une casserole et porter à ébullition. Écumer soigneusement et cuire, en remuant doucement pour ne pas écraser les fruits jusqu’à ce que la confiture soit suffisamment dense et les fruits translucides.

Ajouter une cuillère à soupe de gin quelques minutes avant que la confiture soit prête.

Vérifier la densité de la confiture et transvaser dans les pots.

Ne pas oublier de mettre les étiquettes avec la date de production!

Pot de confiture

Les Fauconneries aux alentours du Parco San Marco Beach Resort

November 10th, 2015 | By Paola Mazzo in Activités, Découverte, Excursions, Parco San Marco, Savoir | Comments Off

À la découverte d’une ancienne tradition et du fascinant monde des rapaces, plaisir garanti pour grands et petits. Il existe deux attractions de ce genre tout près du Parco San Marco : La Falconeria di Locarno et La Falconeria del Castello di Vezio à Varenna.

Falconeria di Locarno

Rapace 1La Fauconnerie de Locarno se situe à environ une heure de l’hôtel. L’histoire de cette ancienne pratique, servi pendant de nombreuses années, vous catapultera dans le passé. En effet, l’art de la fauconnerie a débuté dans les hauts plateaux des steppes asiatiques, il y a environ 4000 ans. Les fauconniers, nommés « Berkuci » montaient à cheval avec leurs aigles, et chassaient des renards, des lapins et même des loups. Partir à la chasse dans l’immensité des steppes sans armes à feu n’était certainement pas facile, et l’aigle est devenu le meilleur allié de l’homme. Tout au long du spectacle, vous serrez enchantés par les représentations de vol avec les différentes espèces d’oiseaux de proie : aigles, vautours, faucons et hiboux qui voleront à quelques centimètres de vous.

Aussi, entre une performance et une autre, vous découvrirez de nombreuses curiosités sur le monde de ces oiseaux majestueux. Á la fin du spectacle, il est possible, pour les plus petits, de faire un tour gratuit sur un cheval irlandais ou sur un poney mais aussi de prendre une photo souvenir avec un des rapaces de la Fauconnerie sur le bras. La Falconeria di Locarno se visite toute l´année. Durant l´hiver, des couvertures thermiques et des coussins sont disponibles sous la tribune couverte.

Pour plus d´informations, consultez le site officiel : http://falconeria.ch/.

 

Falconeria al Castello di Vezio Castello di Vezio

Á Vezio, petit village de la commune de Varenna, donnant sur la côte orientale du lac de Côme, s´érige le château au nom homonyme, un fort romain du cinquième siècle. Les vestiges de cet avant-poste militaire ont été utilisés, depuis l’époque de la Reine Teodolinda comme une tour de guet. Un escalier en pierre permettra, passant sur un véritable pont-levis, d´atteindre le sommet de la tour d’où vous aurez une vue imprenable sur le lac de Côme. Depuis quelques années, le Castello di Vezio abrite un centre de soins pour rapaces qui permet au public de comprendre, d´apprécier et de soutenir cet art ancien. En entrant dans le Castello di Vezio, on se trouve à revivre l’atmosphère du passé, avec les faucons et les fauconniers. Des phases de représentations sont organisées dans le jardin du château afin qu’il soit possible pour les visiteurs de prendre des photos, de voir de très près les divers spécimens, et de se perdre dans les explications détaillées sur l’histoire de la fauconnerie, sur son utilisation moderne, sur sa biologie et sur le dressage des oiseaux de proie. La “Fauconnerie du Château”, habillé en costume d’époque, vous montrera ses oiseaux de proie : chouettes, hiboux, buses, faucons et plus encore. À tout moment, vous pourrez admirer des vols spectaculaires.

Pour plus d´informations : http://www.castellodivezio.it/

rapace 2